On entoure la mort du même respect que l’on accorde à la vie.

En particulier lorsqu’il s’agit la vie d’une personne proche. Au milieu du tourbillon de tout ce qu’il y a à faire lorsqu’une personne de notre entourage décède, vous pensez à un cérémonie pour être ensemble, honorer la mémoire, aider autant que possible à vivre un tel passage dans l’espérance.

Marche à suivre pour la célébration de funérailles :

La première chose à faire est de prendre contact avec nous. Ensemble, nous tâcherons de discerner ce qui convient, et nous vous guiderons pour préparer et vivre une célébration signifiante, respectueuse de la personne défunte. Si vous avez des arrangements déjà pris avec une maison funéraire, nous pourrons aussi coordonner les choses directement avec leurs représentants.

Il en va de même pour recevoir le sacrement des malades.

L’Église en ses membres qui cheminent sur terre a entouré de beaucoup de piété la mémoire des défunts dès les premiers temps du christianisme en offrant aussi pour eux sa prière compatissante. La présence des proches et l’ouverture à Dieu n’enlèvent pas la douleur d’un deuil, mais ils l’ouvrent à la dimension de l’Espérance.

À travers le langage des rites, l’Église exprime sa foi, son espérance et sa charité à l’égard du défunt et de sa famille. La célébration n’est donc pas une cérémonie ‘à la carte’. On honore la vie, le corps et la mémoire de la personne défunte au moyen d’un rassemblement des proches, de lectures principalement extraites de la Parole de Dieu, de gestes symboliques comme la lumière, l’eau et l’encens, ainsi que par des témoignages.

Il est possible d’envisager en début de célébration d’évoquer la vie du défunt. C’est une manière de présenter au Seigneur celui ou celle pour qui nous le prions.

Si l’inhumation a lieu dans un cimetière, la plupart du temps un officiant vous sera proposé pour une courte célébration sur place.

Quelque fois, de son vivant, le défunt a pu exprimer un souhait particulier concernant le déroulement de ses obsèques à l’église. S’il est normal de tenir compte des dernières volontés d’un défunt, elles ne peuvent en aucun cas aller à l’encontre des règles de la liturgie catholique et de l’esprit religieux et spirituel de la célébration dans l’Église.

Quant au désir que vous pouvez exprimer de lire un texte extra biblique ou de faire entendre une musique ou un chant non religieux, il reviendra au célébrant d’apprécier la pertinence et la cohérence de la demande dans le même esprit qu’exprimé précédemment.

La quête faite à l’occasion de la cérémonie est par ordonnance diocésaine affecté à la constitution d’honoraires de messe pour le repos de l’âme du défunt.

Infos pratiques


Un prêtre ou un diacre que vous pouvez rencontrer en préparation de la célébration, et avec qui vous parlerez de la personne défunte.

Au cours de l’entretien avec le célébrant, vous choisirez la célébration la mieux adaptée à votre situation et à ses possibilités.

L’accompagnement musical est assuré par l’organiste de la paroisse, Jacques Boucher. Un choix de musique vous sera proposé. De la musique « live » est, et de loin, préférable à de la musique enregistrée.

Bien entendu, les talents de votre entourage peuvent être mis à exécution.

Cette sélection de passages de la Bible constitue une partie importante de la planification de la célébration des funérailles ; car nous désirons nous tourner vers la Parole de Dieu pour sa sagesse et le réconfort en ce temps de perte. La Parole de Dieu au cœur de notre célébration chrétienne de foi dans ce rite funéraire anticipe la résurrection du corps.

Pour alléger le fardeau de la famille, l’Église Catholique a prélevé d’avance plusieurs textes bibliques signifiant et appropriés à l’occasion de funérailles. En posant votre regard sur ces textes, ils vous aideront à vous préparer vous-même pour l’expérience des funérailles, et vous trouverez ces paroles qui interpellent votre cœur.

Instructions:

  • La première lecture est prise de l’Ancien Testament. - Première lecture
  • Le Psaume est habituellement chanté par notre chantre. - Psaumes
  • La deuxième lecture est prise du Nouveau Testament. - Évangile

Voir cette page pour les lectures suggérées.

L’Évangile est pris des quatre Évangiles du Nouveau Testament, et est choisi par le prêtre qui présidera la liturgie des funérailles.

On demande à la famille de désigner deux personnes pour proclamer les deux premières lectures.

Le prêtre ou un diacre proclamera l’Évangile.

Quand vous aurez fait vos choix de textes, veuillez en communiquer les références au prêtre, ainsi que les noms de vos lecteurs/lectrices.

Les textes de l’Écriture Sainte sont du Lectionnaire pour la Liturgie des Défunts de Desclée-Mame, 1982 et suivants.

Pour une célébration de funérailles à l’église ou la chapelle de Saint-Jean-Baptiste, nous demandons une participation de $500.

Un panier de quête circulera au moment de l’Offertoire pour recueillir les dons destinés à perpétuer la mémoire et la prière pour le défunt lors des Eucharisties quotidiennes.

Vous prévoirez des honoraires pour les musiciens professionnels que vous embaucherez (éventuellement) à hauteur de $100 par musiciens.